Il semble que vous utilisez un bloqueur de publicité comme adBlock ou autre.
Zagaz refuse systèmatiquement toutes les publicités intrusives susceptibles de nuire à votre navigation sur le site.
Zagaz est un service gratuit, qui a besoin de quelques publicités pour s'auto-financer.
Si vous utilisez régulièrement Zagaz, merci de désactiver votre bloqueur pour Zagaz.com
D'avance, merci pour votre compréhension

Actualité auto Hydrogène et électrique, un point sur les voitures de demain

Publié le 22/09/2021 à 11h38 par zagazouille
 (Jugé intéressant)

Hydrogène et électrique, un point sur les voitures de demain

Les voitures de demain, hydrogène et électrique

Depuis quelques mois, le Gouvernement pousse pour une adoption plus rapide des véhicules "propres", notamment à travers les voitures électriques, et à moindre mesure pour l'instant, les véhicules hydrogènes. Aujourd'hui, penchons-nous sur l'avenir des véhicules propres et des différences entre les électriques et les hydrogènes.

Le fonctionnement de la voiture électrique


Comme pour les modèles thermiques, les véhicules électriques disposent de roues qui serviront à entraîner le véhicule. La différence se situe surtout au niveau du moteur dans la mesure ou un modèle électrique dispose d'un moteur fonctionnant à l'électricité, et non pas au carburant fossile comme sur les modèles thermiques.

Le moteur électrique est plus économique et plus écologique que le moteur thermique.

Le fait est que, pour la même puissance, l'électricité coûte moins cher que le pétrole. En réalité, le rôle des calculateurs, qui permettent de gérer la gestion du moteur et la transmission, est crucial, et dans un véhicule électrique, il n'y a pratiquement aucune perte d'énergie, s'ils sont performants et précis.

Au contraire, les derniers modèles sont capables de récupérer de l'énergie pendant les freinages ou lors des descentes, ce que l'on appelle "freinage régénératif".

Le moteur électrique offre également un avantage écologique. Le fait est qu'il ne rejette aucun gaz d'échappement et ne pollue donc pas l'environnement. C'est justement pour cette raison que l'achat d'une voiture électrique est subventionné par l'État et poussé par l'Union Européenne.

Pour propulser le moteur électrique, une voiture électrique a donc besoin d'une source d'énergie. Pour le moment, cette source d'énergie se manifeste par la présence d'une batterie souvent au lithium, placée sous l'habitable.

La batterie n'est pas une source d'énergie puisqu'elle peut se vider et il est donc nécessaire de la recharger de temps en temps. Il est possible de la recharger chez soi directement, souvent via une borne à installer à travers les constructeurs automobiles et des entreprises spécialisées, qui se chargent d'installer des bornes à domicile, mais également partout en France, pour permettre aux conducteurs de recharger leurs véhicules, car en effet, les longs trajets peuvent encore poser quelques soucis avec un véhicule électrique.


Le fonctionnement de la voiture à hydrogène


En fait, les voitures à hydrogène sont des voitures électriques. Elles disposent d'un moteur électrique fonctionnant à l'électricité et le fonctionnement en général est pratiquement le même. Là où les modèles à hydrogène sont différents des modèles électriques classiques, c'est au niveau de la batterie.

Comme nous l'avons vu plus haut, les voitures électriques classiques embarquent généralement des batteries au lithium. Or, sur une voiture à hydrogène, on a plutôt une batterie à hydrogène. Pour recharger, il n'est donc pas nécessaire de brancher la voiture à une prise électrique mais on va plutôt remplir le réservoir prévu à cet effet avec de l'hydrogène. La pile à combustible présente dans le véhicule va permettre de transformer l'hydrogène en électricité.

Remplir le réservoir ne prend que quelques minutes et si peu de véhicules grand public proposent ce type d'énergie, c'est une technologie de plus en plus étudiée, que cela soit par des mairies avec, par exemple, des bus roulant à l'hydrogène, où chez Toyota avec la mise sur le marché de la Toyota Mirai.


L'avenir des véhicules électriques


Si les États et les constructeurs investissent de plus en plus sur les véhicules électriques, les prix, moins abordables que pour des modèles thermiques, et les bornes de recharges sont deux points bloquants pour certains types de consommateurs. En revanche, avec l'évolution des technologies, ces différences devraient s'estomper dans les 5 ans à venir.

La voiture électrique est l'avenir de l'automobile. Elle est économique, elle est silencieuse et, surtout, elle ne pollue pas. Le marché de la voiture électrique n'en est qu'à son balbutiement, mais les chiffres sont encourageants : Selon la CCFA, près de 111000 véhicules électriques sont immatriculés en 2020... contre seulement 180 en 2010.

Ainsi, des recherches sont toujours en cours pour accélérer la recharge par exemple ou encore pour réduire les coûts de fabrication des batteries. On entend aussi beaucoup parler de batterie au sodium (Na) et le sodium existe en grande quantité sur la surface de la Terre, la production sera sans doute moins chère que les batteries issues des générations précédentes.

Les recherches sont toujours en cours, mais quoi qu'il en soit, à terme, ces batteries équiperont des voitures électriques et non pas des modèles thermiques.


Article rédigé par zagazouille 

Cet article a été rédigé par un membre de Zagaz. Son contenu n'engage que son auteur et non Zagaz. Si cet article vous semble déplacé, merci de nous le signaler.

Evaluez cet article

Avis des Zagaziens

Posté le 22/10/2021 à 16h51

La voiture électrique ne pollue peut-être pas trop à l'endroit où elle roule, bien que les freins, les pneumatiques polluent, mais pollue beaucoup à l'extraction des terres rares et pour la fabrication de l'électricité, pour la recharge. En fait nous déplaçons la pollution de la ville vers la campagne et les pays étrangers.

Posté le 22/10/2021 à 15h36

Bonjour ,
voila un article à la mode ...... car aujourd'hui on parle de rouler pour pas cher , mais on oubli le prix de l'investissement /
Pour se qui est de l'écologie , on ne parle pas encore de la voiture qu'il va falloir recycler et de la taxe sur la batterie ......
l'avenir sera l'hydrogéne ..Une méthode vieille ,mais qu'on a abandonné ..

1979, un Français fabrique une voiture à hydrogène | INA

Posté le 18/10/2021 à 13h53

Cet article ne parle pas du faible rendement de la pile à combustible, le remplissage et fabrication de l'hydrogène.
Ce n'est pas miraculeux.

Les avis présentés ci-dessus n'engagent que leurs auteurs respectifs et non Zagaz. Si un avis vous semble déplacé, merci de nous le signaler.

Le saviez-vous ?

Si vous êtes habitués des forums sur internet, vous pouvez afficher une signature Zagaz !
Les signatures

Il semble que vous utilisez un bloqueur de publicité comme adBlock ou autre.

Zagaz refuse systèmatiquement toutes les publicités intrusives susceptibles de nuire à votre navigation sur le site.

Zagaz est un service gratuit, qui a besoin de quelques publicités pour s'auto-financer.

Si vous utilisez régulièrement Zagaz, merci de désactiver votre bloqueur pour Zagaz.com

D'avance, merci pour votre compréhension

Publicité

Il semble que vous utilisez un bloqueur de publicité comme adBlock ou autre.

Zagaz refuse systèmatiquement toutes les publicités intrusives susceptibles de nuire à votre navigation sur le site.

Zagaz est un service gratuit, qui a besoin de quelques publicités pour s'auto-financer.

Si vous utilisez régulièrement Zagaz, merci de désactiver votre bloqueur pour Zagaz.com

D'avance, merci pour votre compréhension
Connexion à Zagaz 
Titre POPIN 
Contenu POPIN

Confirmez-vous ?

Supprimer
Annuler